"Les VALISSET" 

Artistes aixois porteurs du patronyme 

Génération 1 :

 

   François Valisset : "maître peintre du lieu de Troyes en Champagne"

Originaire de Troyes en Champagne. Peintre à Aix-en-Provence entre 1595 & 1651.

Auteur, en 1628, de "La Vierge du Rosaire" - église paroissiale d'Esparron-de-Pallières -

[ voy. chapitre "La Vierge du Rosaire" ]

Cité de Troyes en Champagne 

 Duviert, Joachim (1580?-1648). Cartographe

Auteur : Millot, Philippe (16..-16..? ; graveur). Graveur

Éditeur : Louys Gaucher (Paris)

Date d'édition : 1621

BNF

A la fin du 16e siècle le sud de la France  accueille de nombreux artistes venus de pays et provinces septentrionales, tous ces personnages exilés ont participé à la vivacité de la vie artistique de la région. Dès les années 1570 -1580 les troyens s'installent en nombre à Aix-en-Provence. La perceptive de trouver le travail qui leur faisait défaut à Troyes où la population des peintres était étonnamment nombreuse est à l'origine de ce phénomène qui poussa nombre d’entre eux à partir ailleurs tenter leur chance. Quelques uns se fixent définitivement à Aix, ils y font souche en épousant des jeunes filles provençales ...

Parmi les compagnons de route de Valisset on retrouve, entre autres, Jacques Macadré, descendant d'une lignée de peintres-verriers troyens, très actif entre 1600 et 1620 ; sa production a marqué l'histoire de l'art aixois. Valisset et Macadré travailleront souvent de concert. En 1606, ensemble, ils construisent une maison, rue des Prêcheurs, quartier de Villeneuve – actuellement rue Portalis - ils y installent une boutique-atelier fréquentée par de nombreux élèves, signe de leur renommée. Toute leur vie durant leur amitié de se démentira pas. Après le décès de son père, Valisset confiera plusieurs procurations à Madacré lui donnant la charge de liquider, en son nom, sa succession paternelle à Troyes.

Rue des Prêcheurs, quartier Villeneuve, Aix-en-Provence.

Génération 2 :

 

Pierre Valisset : maître peintre

[ 1602 / après 1645 ]

Fils du précédent

 Baptême de Pierre Valisset, le 12 juillet 1602, Aix-en-Provence, cathédrale Saint-Sauveur

 " 1602  [12]  juillet

Pierre fils de maître François Valisset et Françoise

Guigue a été baptisé [...]

parrain maître Pierre Bontemps [...] "

(Peut-être le parrain, Pierre Bontemps, est-il le maître chirurgien, anatomiste et professeur à l'université d'Aix ?)

Pierre est né sous le pontificat de Clément VIII, mort à Rome le 3 mars 1605. En hommage au pape décédé, un prêtre varois anonyme esquisse, de sa plume habile et gracieuse, les armories du pontife dans le registre paroissial dont il a la charge.

Pierre Valisset se marie à Aix - Saint-Sauveur - le 28 mai 1629 avec Anne Cellony. L'acte de mariage est atypique. Il fait apparaitre trois unions : trois frères et sœurs Valisset épousent trois frères et sœurs Cellony, le même jour et au cours de la même cérémonie. Pierre et Charles Valisset épousent respectivement Anne et Madeleine Cellony & Marguerite Valisset, elle, épouse Antoine Cellony, frère d'Anne et Madeleine ...

 

Les mariages Valisset - Cellony, du 28 mai 1629, Aix-en-Provence, cathédrale Saint-Sauveur.

Cette situation est si inhabituelle que le prêtre en omet de mentionner les filiations des époux, elles seront attestées dans les contrats de mariage respectifs.

Le 17 juin 1629 un contrat de mariage est établi entre Pierre Valisset peintre de la ville d'Aix, fils de François et de feue Marguerite Guigou, & Anne Cellony fille de Jacques tailleur de la ville d'Aix et Jehanne Rabillaud.

Nicolas Martel est témoin à l'acte, il est également peintre à Aix. Martel est le beau-frère de Jacques Macadré et le fils de Charles, un peintre champenois venu de Troyes exercer son art en Provence tout comme François Valisset, le père de l'époux, l'avait fait en son temps ; tous deux ont collaboré à la création de certaines des œuvres recensées.

Pierre Valisset est artiste peintre à Aix entre 1629  - date du contrat de mariage dans lequel il est fait mention de sa profession de peintre - et mars 1645 - date de la dernière œuvre classée au titre des œuvres disparues, portée à notre connaissance : la bannière de la confrérie de Saint-Eloi en la cathédrale Saint-Sauveur d'Aix-en-Provence -

 Charles Valisset : maître peintre & doreur

[ (ca) 1606 / 18 janvier1695 ]

Frère du précédent.

 

Le 28 mai 1629, en l'église Saint-Sauveur d'Aix, les registres paroissiaux font apparaitre le mariage religieux de Charles Valisset et Madeleine Cellony (se référer à l'acte de mariage rapporté ci-dessus).

Le contrat de mariage rédigé le 12 juin 1629 établit la filiation des époux, le notaire note que l'acte concerne l'union entre Charles Valisset, Maître peintre d'Aix - fils de François Valisset et de feue Françoise Guigou - & Madeleine Cellony - fille de Jacques, tailleur à Aix et Jehanne Rabillaud -

Charles meurt à Aix le 18 janvier 1695 à l'âge de 89 ans.

 

Décès de Charles Valisset, le 18 janvier 1695, Aix-en-Provence, cathédrale Saint-Sauveur

"Charles Valisset M[aît]re doreur âgé de 89 ans veuf de [Madeleine] Selony est décédé

muny des sacrements le 18 janvier 1695 a été ensevely dans cette église [...]"

 

 

A la fois peintre & doreur *, Charles Valisset exerce ses activités entre 1629 et le 4 juin 1685, date de la réalisation d'une tapisserie peinte qui sera posée dans l'une des salles de l'Hôtel de Ville d'Aix représentant un gendarme et son cheval dans un paisage. Il fut  certainement l'élève de Jean Daret [1639/1668 ] avec lequel il entretiendra des relations de proximité tout au long de sa vie. Il apparait comme témoin lors du testament de Daret rédigé à Aix le 1er mai 1655 : " Charles Valisset Maître paintre de cette ville" .

* - le doreur applique une pellicule d'or en feuille ou en poudre sur des objets d'art en vue de les décorer ou de les restaurer -

 

 

 Jean Valisset : maître doreur

[ (ca.) 1616 / 1688 ]

Frère du précédent

 Sans doute naît vers 1616, Jean Valisset épouse Madeleine Maugouvert.

Nous n'avons pas retrouvé d'actes officiels attestant de la date des noces. Toutefois, il est certain que cette union a eu lieu.

* Nous savons que le couple aura un fils, Hugues, qui se mariera à Aix, l'acte de ce mariage relate sa filiation. Hugues sera doreur, nous le retrouverons plus tard au sein de la troisième génération d'artistes issue de François Valisset.

* De plus, l'acte de décès de Jean Valisset fait état d'un veuvage, l'épouse préalablement décédée est sans doute possible Madeleine Maugouvert.

 

Décès de Jean Valisset, le 2 mars 1688, Aix-en-Provence, cathédrale Saint-Sauveur.

"L'an mil six cent huitante huit et le second de mars a esté

enseveli dans l'église St Sauveur Jean Valisset doreur

veuf de Magdeleine Maugouverte décédé aujourd'hui âgé

d'environ septante  deux ans les témoins Mr Arnaud

Girard praticien et Nicolas Palme clerc ..."

 

Comme son frère Charles, Jean Valisset semble avoir été proche de Jean Daret; il est présent lors des funérailles du Maître en1668 : 

"... ont assiste au convoy  [...]  Jean Valisset maître doreur dudit Aix ..."

 

Décès de Jean Daret le 3 octobre 1668, Aix-en-Provence, cathédrale Saint-Sauveur.

"L'an que desus [1668] et le troisième du mois d'octobre a esté enseveli dans l'église

de St Sauveur Jean Darest paintre originaire de la Ville de Bruxelles en Flandre

et habitant dudit Aix agé d'environ cinquante cinq ans décédé le deuxième

dudit mois et ont assisté au convoy Maximin Roubaud Maistre cordonnier dudit

Aix et Jean Valisset Maistre doreur dudit Aix [...]"

Entre 1652 et 1667, on observe que tous les travaux réalisés par Jean Valisset lui ont été commandés par des institutions religieuses ou bien par la ville d'Aix. Ces commanditaires lui ont confié la décoration ou la restauration d'objets à caractère religieux.

Génération 3 :

 

François II  Valisset : maître peintre

[ (ca) 1631 / 1698 ]

Fils de Charles & Madeleine Cellony.

Décédé le 17 septembre 1698 à Aix-en Provence.

Probablement est-il naît à Aix vers 1631. Il y décède 67 ans plus tard et est enseveli à Saint-Sauveur.

 

Décès de François II Valisset, le 17 septembre 1698, Aix-en-Provence, cathédrale Saint-Sauveur.

 

"François Valisset paintre agé d'environ 67 ans fils à feus Charles

et d[emois]elle [ Madeleine] Selon, décéda hier muny des sacrements a esté

ensevely dans cette église ce dix huit 7bre 1698..."

Ces travaux ont tous disparu. La dernière de ses œuvres serait un tableau, nommé "La Fête de Dieu", exécuté pour le compte de la ville d'Aix entre 1696 et 1697.

Hugues Valisset : maître doreur.

[ (ca) 1659 / 1714 ]

Fils de Jean & Madeleine Maugouverte.

Sa naissance à Aix est très probable, bien que son baptême n'est pas été retrouvé dans les registres, il est certainement né vers 1659. C'est à Aix que le 3 octobre 1689 il s'unit en premières noces à Catherine Cuiret, le mariage est célébré en la Cathédrale Saint-Sauveur d'Aix. François II Valisset, peintre et cousin germain de l'époux, est témoin à l'acte ainsi que Nicolas Palme, religieux - fils de la cousine germaine de l'époux Jeanne Valisset - que nous retrouverons plus tard à l'occasion de l'étude des artistes aixois issus de la famille Palme.

Mariage entre Hugues Valisset & Catherine Cuiret, le 3 octobre 1689,

Aix-en-Provence, cathédrale Saint-Sauveur.

 

" L'an 1689 et le troisième du moys d'octobre trois publications ayant

sans quil ayt paru aucun empechemant, par parolle de presant celon

les formes de la ste eglise jay conjoinct en mariage Mr. Hugues Valisc-

-et daureur de cette ville daix ; fils des défunts Jean et Mag-

-dalene Maugouverte avec Catherine Cuirette de la même ville, fille

de Jean et d'Anne Bourdonne presants, temoings les soubs[ignes] m. Nicolas Palme

ecclésiastique, Estienne Fermier, François Valiscet peintre et Pierre Cuiret

frère de ladite Catherine."   

C'est également à Aix que le couple établit un contrat de mariage le 24 septembre 1689, acte passé entre Hugues Valisset, doreur d'Aixfils de Jean et Madeleine Maugouverte & Catherine Cuirette fille de Jean et Anne Bourdonne.

Devenu veuf, le 26 février 1691 Hugues épousera, en secondes noces, Madeleine Mazet.

Mariage entre Hugues Valisset & Madeleine Mazet, le 26 février 1691,

Aix-en-Provence, cathédrale Saint-Sauveur.

Pour cet artiste, seule une œuvre est recensée. Elle est datée du 11 mars 1701 : Hugues Valisset reçoit la somme de 21 livres "pour avoir peint et doré le treillis de fer que la ville a fait faire pour les princes de Bourgogne et de Berry et qui étoit posé au balcon de M. de La Roque lors du combat d'oranges qui fut fait le 6 de ce mois pour divertir nos seigneurs les princes".

De retour d’Espagne, les deux petits-fils de Louis XIV, les princes de Bourgogne et de Berry font escale à Aix. En leur honneur, la ville donne de grandes manifestations festives. Au nombre des réjouissances et en vue de distraire agréablement ses illustres hôtes un combat d’oranges est organisé sur le cours Mirabeau. Trois cents combattants divisés en deux camps, rangés de part et d’autre des allées du cours se livrent bataille munis de 45 000 oranges achetées à Marseille.

Cela fut du plus bel effet sur les princes enthousiasmés par ce spectacle qu'ils suivirent confortablement installés au balcon de l’Hôtel du Président de La Roque de Cornillon - actuellement Hôtel Forbin, 20 cours Mirabeau - 

Hugues Valisset avait été chargé par la ville de la peinture et du décor à la feuille d’or du garde-corps fixé en façade sur le balcon où siégèrent les illustres princes ...

Cours Mirabeau. Aix-en-Provence
Pitton 1666
BNF
Hôtel de Forbin
sur le cours Mirabeau
En voir plus

Génération 4 :

 

Elzéar Valisset : maître doreur.

[ 1695 / - ]

Fils de Hugues & Madeleine Mazet.

Baptême d'Elzéar Valisset, le 24 octobre 1695, Aix-en-Provence, cathédrale Saint-Sauveur.

 " L'an 1695 et le 24 octobre né le iour dhier a este baptizé Elzear Valisset fils dHugues

m[aît]re doreur et de Magdelene Mazete, le P[arrain] Caesar Joannis batteur d'or, la M[arraine] Therese de Laude "

Le parrain du nouveau-né est César Joannis, un maître batteur d'or. Cette profession consiste à battre l'or pour en obtenir de très fines feuilles utilisées ensuite par les maîtres doreurs lors de la décoration ou de la restauration d'objets et de monuments. Le choix du parrain n'est pas sans relation avec la profession du père du baptisé : Hugues Valisset, maître doreur...

"Les batteurs d'or "

Elzéar se marie en 1719 avec une jeune femme appartenant à son milieu, celui des artistes aixois : Thérèse Routier

Mariage entre Elzéar Valisset & Thérèse Routier, le 20 juin 1719, Aix-en-Provence, église Sainte-Madeleine

"Mons[ieu]r Elzeard Valisset m[aîtr]e doreur fils de feu Hugues et de

d[emois]elle Magdelene Mazet ici présente et consentente apres une publication

des bans dispensee des deux autres ce joudhui vingt[ièm]e juin 1719 en presence

de moy soussigné curé en la parroisse S[ain]te Magd[ele]ne de cette ville d'aix

et des temoins cy aprés nom[m]és a epousé en face de nostre S[ain]te mere l'eglise

et selon les regles d'icelle d[emois]elle Therese Routier fille de mons[ieu]r Claude

m[aît]re sculpteur et de d[emois]elle Magd[ele]ne Curet ici presents et consentents les

témoins ont esté noble Jean Claude [de] Baldony escuyer m[onsieu]r Francois Aillaud

m[aît]re serrurrier m[onsieu]r Pierre Nicot m[aît]re plombier et Michel Aubin signés

tous qui ont scue a loriginal ..."

Thérèse, la nouvelle mariée, est issue d'une famille d'artistes aixois : les Routier.

Le père de l'épouse, Claude Routier [1660 / 1725 ], est le fils du sculpteur Jean Routier dont il fut l'élève ; Claude I. aura un fils, Claude II. qui embrassera la même carrière que son père et son grand-père. 

Respectivement beau-père et beau-frère d'Elzéar Valisset, les deux Claude Routier se sont distingués dans l'ébénisterie d'art et la gypserie, très en vogue au 18e siècle.

Du travail d'Elzéar Valisset nous ne connaissons que peu de choses, il a participé à la pose de dorure sur les gypseries de l'Hôtel Caumont, quartier Mazarin à Aix  ...

Hôtel Caumont, Aix-en-Provence

Génération 5 :

Simon Valisset : maître doreur.

[1721 / - ]

Fils d'Elzéar & Thérèse Routier.

Baptême de Simon Valisset, le 30 décembre 1721, Aix-en-Provence, église Sainte-Madeleine.

"Simon Valisset fils d'Elzeard et de Therese Routier est né et a esté

baptisé le trente decembre 1721 le parrain a este Simon ..."

 

Les œuvres de Simon Valisset sont méconnues. Il a travaillé à Rians dans le Var où il a été chargé de la dorure de l'autel à tombeau du Corpus Domini pour cela il reçu, en 1764, la somme de 425 livres ; la même année, il travailla sur la dorure d'une croix de l'église pour 8 livres ; puis, en 1768, il exerça son art sur de l'autel du Rosaire...

Toutes ces commandes le font apparaître comme "doreur d'Aix".

A ce jour nous ne connaissons pas quelle a été sa destinée.

En collaboration avec Hélène P.

Sources :

Archives départementales des Bouches-du-Rhône.

Association Généalogique des Bouches-du-Rhône.

Société académique du département de l'Aube.

Bulletin de la Société d'études scientifiques et archéologiques de Draguignan et du Var.

BNF /  Gallica.

"Gazette des Beaux-Arts".

Publié en février 2017

 Christine  Martinez-Augias  *

Merci de citer ce travail personnel dans vos sources & de ne pas reproduire,

tout ou partie, du texte et images sans autorisation.

Bonne visite 

©