Élisée d’Arcussia

"Éperdument  Hyèrois"

          Dans les années 1620-1627, François d’Arcussia âgé d’une cinquantaine d’année et veuf de Louise de Blancard qui lui donna sept enfants - dont le chevalier Louis d'Arcussia  - convole en secondes noces avec Marguerite de Gasquy de vingt ans, au moins, sa cadette. Son père Charles, vouant une immense passion à la chasse au faucon, réside pleinement au château d’Esparron où il pratiquera son art jusqu’à son décès en 1628. Est-ce pour cette raison que les nouveaux époux décident de s’installer à Hyères ? Quoi qu’il en soit, leur choix est à l’origine de la naissance de la branche d’Arcussia dite d’Hyères dont François est l'auteur.

          C’est à Hyères que Lucrèce d’Arcussia, fille de François - issue de son premier mariage avec Louise de Blancard, et sœur germaine du chevalier Louis - épouse Louis de Signier de Piosin. Le couple fera souche à Toulon. Parmi leurs descendants on compte François de Signier l’Illustre "Bailli de Piosin".

       

Mariage entre Louis de Signier et Lucrèce d’Arcussia

Hyères, Collégiale Saint-Paul, le 8 mai 1636.

AD 83

 

"M[essi]re Louis de Signier s[ieu]r d’Evenos fils de Bertrand s[ieu]r
de Pionsin & de feue damoiselle Anne de Gombert de la
ville de Thollon d’une part, & honeste fille damoiselle
Lucresse Darcussia, fille du s[ieu]r d’Esparron & de
feue damoiselle de Gaubert du lieu d’Esparron, habitans
de ceste ville d’Yeres d’autre ; ont estés espousés par
parole de présent, ainsi que nostre bonne mère
l’Eglise saincte le pratique, ayant observé en iceluy
tout ce qui est porté par les lettres de mariage
données par M[essi]re le vic[aire] official de ceste ville
et son mandement express de M[essi]re l’Evesque de Thollon
auquel n’est survenu aucun empeschement

[ illisible ]  tesmoings [ illisible ]
faict à Yeres & dans l’église collégialle Sainct
Paul le 8ème may 1636 par moy soubsigné."

       A propos de la filiation de l’épouse :

Lucrèce d’Arcussia est dite fille du "sieur d’Esparron" et de "feue damoiselle de Gaubert du lieu d'Esparron"; il s'agit ici Louise de Blancard qui, elle, est la fille de François de Blancard seigneur de Gaubert et de Néoules.

       C’est également à Hyères que naîtra Élisée d’Arcussia et qu’il y fera souche. Durant plus d’un siècle et demi quatre générations de d’Arcussia s’y succèdent. Au milieu du 18e ce "rameau" méconnu s’éteint sans avoir suscité spécialement l’attention des généalogistes, faute de descendants. Les informations produites sur la branche Hyéroise sont généralement incomplètes et parfois erronées. En particulier, la filiation maternelle d’Eisée a fait l’objet d’une confusion. F. Cortez, s’appuyant sur la généalogie dressée par de Boisgelin, fait de lui le fils de Louise de Blancard première épouse de son père François. Elisée est en réalité issu du second mariage de François avec Marguerite de Gasquy.

Baptême d’Élisée d’Arcussia.  

Hyères, Collégiale Saint-Paul, le 25 Septembre 1629.

AD 83

« L’an mil six cens vingt neuf

et le vingt cinq 7bre a esté

baptizé Elisée Darcussia fils de François

Sieur d’Esparron et de Damoiselle

Marguerite de Gasqui le perrin

M[on]s[eigneu]r Louis d’Arcussia docteur

et la merrine Damoiselle Magdallène

de Botini.

              Fait par moy soussigné

                              Barbaroux curat »

       Parrain : « Louis d’Arcussia, docteur » : sans doute aurait-on préféré que le parrain d’Élisée fût son frère Louis, le chevalier de Malte né en 1613 . Cela semble cependant improbable. Compte tenu de la précision rapportée par le prêtre dans l’acte de baptême, le parrain serait docteur [en théologie ?],  il pourrait s’agir du frère de François : Louis d’Arcussia, prêtre mort en « odeur de sainteté » à Aix-en-Provence au cours de l’année 1675, l’oncle du baptisé...

Le couple

François d’Arcussia - Marguerite de Gasquy

donnera naissance à deux autres enfants :

Claire  et  Catherine

 

Claire d’Arcussia, née le 27 avril 1628 à Hyères, décède prématurément le 23 août 1631 à Esparron-de-Pallières.

 

Baptême de Claire d'Arcussia

 Hyères, Collégiale Saint-Paul, le 27 Avril 1628

AD 83

     Parrain : François de Blancard sieur de Gaubert et de Néoules, père de Louise de Blancard première épouse de François le

         père de la baptisée.

     Marraine : Claire de Fos, elle est :

  •  Fille de Robert de Porcelet seigneur de Fos et de Catherine de Forbin des seigneurs de Solliès.

  •  Épouse de Charles de Saquy pourvu des Offices de Lieutenant Civil, Criminel, & des Soumissions Siège, & Sénéchaussée d’Hyères, successeur de son père, prénommé lui aussi Charles et décédé en 1628.

Décès de Claire d'Arcussia

Esparron-de-Pallières, le 23 Août 1631

AD 83

          Catherine d’Arcussia, née le 20 novembre 1631 à Esparron, un mois seulement après le décès de sa sœur Claire.

 Nous ne savons pas quel a été son destin, sans doute était-elle vivante en 1655. En effet, dans son testament, daté du 23 octobre 1655, Louis d’Arcussia, en partance pour Malte, lègue à ses parents consanguins, sans préciser leurs identités, "cinq sous à chacun". S'agit-il de legs au profit d’Élisée et Catherine ses frères et sœurs consanguins ?    

Baptême de Catherine d’Arcussia

 Esparron-de-Pallières, le 21 novembre 1631

AD 83

          Parrain : Catherine a, elle aussi, pour parrain un certain Louis d’Arcussia, comme Élisée son frère aîné.

     Est-ce ici le tout nouveau Chevalier Louis, son frère consanguin, ou bien est-ce le frère de François l'oncle de Louis ?  

     Quant à la marraine, elle n’est, hélas, pas identifiée.

Si, concernant François d'Arcussia et Marguerite de Gasquy, nous n'avons pas retrouvé de traces, ni de leur mariage, ni de leur décès, il n'en est pas de même pour leur fils Élisée dont nous connaissons l'épouse, la descendance, la date de décès mais aussi les étranges circonstances de sa mort,

le 19 mai 1669 à Hyères ...

Mis en ligne en février 2016

 Christine  Martinez-Augias  *

Merci de citer ce travail personnel dans vos sources & de ne pas reproduire,

tout ou partie, du texte et images sans autorisation.

Bonne visite 

©