Une descendance marseillaise:

Joseph Blanc

&

 Madeleine d'Arcussia

Juillet 2017

Joseph Blanc et Madeleine d'Arcussia se sont unis le 16 avril 1693 à Marseille ; cependant, nous ne connaissons pas de naissances entre leur mariage religieux et le baptême d'un de leur fils, François Blanc, en 1700. Il paraît assez peu probable que ce couple soit resté sans enfants durant les sept années qui suivirent leur union. Cette indication pourrait susciter des recherches de la part de généalogistes passionnés par l'histoire de Louis et Honorade, cela ne serait pas sans intérêt et compléterait utilement le feuilleton de cette famille bien peu conventionnelle.

La descendance Blanc que nous avons mise au jour fait apparaitre quatre enfants : deux filles et deux garçons. Il semble que les parents aient eu l'habitude d'attribuer le prénom des parrains et marraines aux nouveaux-nés, nous trouverons donc :

une Madeleine, une Marie Anne et deux François ...

Tous petits-enfants de Louis d'Arcussia et Honorade Rebufat

François I.

Le premier des enfants recensés se prénomme François comme son parrain : François Regnier. Né le 3 mars 1700 il est baptisé le jour même à Marseille en l'église Saint-Ferréol, et décèdera prématurément, le 20 juillet 1700, à l'âge de 5 mois environ . (Image 1 & 2.)

 

"François Blanc fils de Joseph Blanc et de

Madeleine Darcussi est né aujourdhui et a été

baptisé par moi soubsigné. Le parrain a été m[onsieu]r

François Regnier et la marraine Demoiselle

Louise Astier, soubsignes. Le père etant

absent"

Image 1.
Baptême François Blanc
3 mars 1700
St Ferréol Marseille
AD BDR.
Image 2.
Décès François Blanc
20 juillet 1700
St Ferréol Marseille
AD BDR.
En voir plus

"François Blanc fils de Joseph agé de cinq mois et

pris à la rue de Rome a été enseveli en l'église St

Ferreol [...]"

Bien que le père ne signe pas et que le nom de la mère de l'enfant inhumé ne soit pas indiqué, il est fort à parier qu'il s'agisse de Madeleine d'Arcussia considérant l'âge du nourrisson à son décès.

Cet acte nous indique le lieu de résidence du couple Blanc x Darcussy en 1700 : rue Paradis à Marseille ... (Image 3.)

Image 3.
Plan de la ville du port et de la citadelle de Marseille vers 1700, avec Arsenal des galères, ancienne église Saint-Ferréol et rue Paradis.
Auteur inconnu
BNF
En voir plus

Madeleine

Née le 29 mars 1702 et baptisée le lendemain à Marseille en l'église Saint-Ferréol.

Elle porte le prénom de sa marraine Madeleine Berard. (Image 4.)

"Magdeleine Blanc fille de Joseph et de Magdeleine Darcus est née le vingt

neuf et baptisee le trente mars, le parrain monsieur Jean-Baptiste Estelle, la marraine

Magdeleine Berarde, tous ont signé."

Image 4.
Baptême Magdeleine Blanc.
30 mars 1702.
Marseille Saint-Ferréol
AD BDR
En voir plus

François II.

Le deuxième François naît le 17 octobre 1703. Il porte à la fois le prénom de son parrain François Riefaux et celui de son frère aîné décédé trois ans avant sa naissance le 20 juillet 1700. (Image 5.)

"François Blanc fils de Joseph et de magdelaine Darcussi

né le dix sept d'octobre et baptisé le même jour, son parrain

s[ieu]r François Rieffaux et sa marraine d[emois]elle Marie Gibert"

Image 5.
Baptême François Blanc n°2
17 octobre 1703
Marseille Saint-Ferréol
AD BDR.
En voir plus

Marie Anne

Elle est la filleule de Jean-Baptiste d'Arcussia, son oncle maternel, et de sa seconde épouse Anne Cauvet dont elle porte le prénom.

Née et baptisée le 8 février 1706 à Marseille paroisse Saint-Ferréol. (Image 6.)

Sa mère est à nouveau nommée "Darqus".

Jean-Baptiste d'Arcussia signe : "Garnier".

"Marie Anne Blanc fille de Joseph et de Madelaine Darqus

nee et baptisee le 8 fevrier, le parrain s[ieu]r Jean Baptiste

Darcusia Garnier, la marraine d[emois]elle Anne Cauvet la

marraine iliteree"

Image 6.
Baptême Marie Anne Blanc
filleule de Jean-Baptiste d'Arcussia et de son épouse Anne
AD BDR
En voir plus

Quel a été le destin des enfants Blanc ?

A ce jour les recherches effectuées ne permettent pas de le dire.

Des lecteurs pourront sans doute apporter des précisions sur le sujet, elles seront bienvenues.

 Mis en ligne juillet 2017

 Christine  Martinez-Augias  *

Merci de citer ce travail personnel dans vos sources & de ne pas reproduire,

tout ou partie, du texte et images sans autorisation.

Bonne visite 

©