Qui est la nouvelle Madeleine Darcussi ?

Madeleine d'Arcussia

& Joseph Blanc,

Maître chapelier de la ville de Marseille

Juillet 2014

 

La découverte de Marguerite et de Thérèse, ces deux filles dont rien ne laisse présager l’existence avant la lecture du testament de Louis - daté de 1655 - a attisé la curiosité… L’idée de les rechercher fait son chemin.

Allons fouiller les minutiers des notaires, nous pourrions bien être étonnés…

 

Nous ne trouvons finalement ni de Marguerite, ni de Thérèse, mais, contre toute attente et avec beaucoup de perplexité, nous découvrons une autre Madeleine, une Madeleine Darcussi, qui aurait épousé un certain Joseph Blanc en 1693...

Le patronyme « Darcussi » attire naturellement notre attention. Jean-Baptiste le fils de Louis et d’Honorade, que nous connaissons déjà, le porte lui aussi !

Une nouvelle venue dans la famille d'Arcussia : une Madeleine n°2.  

La surprise est de taille : quatre filles, un garçon & une nouvelle Madeleine !

Le chevalier Louis a ses secrets, il nous réserve bien souvent d’heureuses surprises.

Une nécessité absolue : lire le contrat de mariage relevé par l’association.

 

Ce contrat de mariage établi entre

Joseph Blanc, maître chapelier, & Madeleine Darcussy,

 nous renseigne sur la filiation de l’épouse :

elle est la « fille de feu noble (Louis?) et de Honnorade Rebufade » .

Une fille supplémentaire, un sixième enfant de Louis et d’Honorade... ?

AD 13

 

Nous devons nous assurer que ce document relate la véritable filiation de l'épouse. En effet la copie de l’acte n’est pas de très bonne qualité ; le prénom du père y est noté dans la partie gauche du folio noircie par la reproduction. Cependant il semble bien que l’on peut y lire « Louis ».

La découverte est trop importante pour en rester là.

La lecture du mariage religieux confirmera-t-elle l’information probablement lu dans le contrat de mariage ?

Allons chercher l’acte dans les registres en ligne en souhaitant qu’il n’y ait pas de lacunes... Souhait exaucé ! 

 

  L'union entre Joseph Blanc &

Madeleine Darcussi est célébrée

le 16 avril 1693 :

"Mariage du 16ème avril 1693

dudit jour avons célébré mariage en présence de moi vicaire soussigné, après avoir fait une publication suivant la forme du St Concile &

ordonnance du roi, ayant les parties dispense des deux autres publications par Monsieur le Grand Vicaire & avoir fait l’insinuation au greffe ecclésiastique le tout sans opposition entre Joseph Blanc fils de Antoine et de Françoise Pourtaitte  de cette ville d’une part et honnête fille Magd[elei]ne Darcussi fille naturelle de feu noble Louis et de Honnorade Rebuffade de la ville d’Aix d’autre, le susdit marié nous a

exhibé une procuration du consentement audit mariage de son père & mère reçue par Maître Darbais no[tai]re royal en date du 

du cinquième avril l’an que dessus, le tout en présence de messire Guillaume Longi p[rê]tre ,  de S[ieu]r François Estienne, de Joseph Blanc

et de François Guillen témoins soussignés avec le mari, la fille n’a su écrire de ce enquis".

C’est officiel, nous sommes en présence d’une autre Madeleine, également fille de Louis d'Arcussia, chevalier de Malte, et d'Honorade Rebufat : une Madeleine n° 2Elle n’est pas citée dans le testament de son père, elle est certainement née après octobre 1655. Ni dans l’acte de mariage, ni dans le contrat Blanc X Darcussy il n’est fait mention d'un veuvage. Elle se serait donc mariée, en premières noces, à plus de 37 ans ? Cela est possible mais assez peu vraisemblable compte tenu du fait que Madeleine n°1 a été mariée très jeune à Joseph Nielly ; Honorade devait être bien seule pour élever sa petite famille, marier ses filles rapidement devait être pour elle une priorité. Il paraît plus probable que cette deuxième Madeleine soit la sixième des enfants du couple, elle pourrait être née juste avant le décès de Louis en 1667. Il est, en effet, impossible que Madeleine n° 2 soit une enfant posthume, elle ne porterait pas le patronyme de son père qui n'était pas marié avec Honorade sa mère : Madeleine n° 2 a donc été reconnue par la volonté de Frère Louis, ainsi porte-elle son nom. Ajoutons qu'elle n'a pas reçu l'éducation qui aurait été la sienne

si elle avait été fille légitime de "noble Louis", le notaire et le prêtre nous informent que l'épouse ne sait pas écrire et donc ne signe pas les actes :

Extrait du contrat de mariage des époux Blanc x Darcussy :

" [...] témoins signés avec ledit Joseph Blanc mari ladite Darcussy a dit ne savoir signé de ce enquis."

 

Extrait CM Blanc X Arcussy
AD BDR
En voir plus

Nous avons découvert une nouvelle Madeleine, mais toujours aucunes de traces de Marguerite

pourtant citée dans le testament de Louis son père.

Grâce à la persévérance, il arrive que l’on obtienne quelques résultats ...

 Christine  Martinez-Augias  *

Merci de citer ce travail personnel dans vos sources & de ne pas reproduire,

tout ou partie, du texte et images sans autorisation.

Bonne visite 

©