Je me penche sur les registres paroissiaux de Bras afin d’y découvrir d’autres enfants du couple Nielly X d'Arcussia.

J'en recense douze, quatre garçons et huit filles. Mais ce qui ouvrira une piste à suivre absolument, c’est la découverte du

baptême, en 1665, de l’un des frères d’Isabeau, le fils aîné de la famille Nielly : 

 

« Louys »

 

On y trouve en parrain du petit Louys : « Messire Louys d’Arcussia chevalier d’Esparron »

 

 

 La coutume à l’époque - elle perdure d’ailleurs, au moins dans le sud de la France - était de désigner les grands-parents

pour parrain et marraine des premiers enfants arrivés.

Louis le chevalier d’Esparron le parrain - manifestement un membre de l’illustre famille - serait-il le grand-père de Louis Niel ?

Le Chevalier Louis serait-il alors le père de Madeleine ?

 Un doute s’installe sur son titre de « Chevalier », s’agit-il d’un titre de noblesse ?

Ou bien, est-ce sa position dans l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem qui est installé tout près de Bras, à Ginasservis ?

Ginasservis / Esparron-de-Pallières
Carte de Cassini
Show More

 A cet instant, un titre de noblesse me paraît plus approprié.

Les chevaliers de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem (ou Ordre de Malte), en raison de leur statut de moines soldats, devaient faire, entre autres vœux, celui de chasteté…

 

Tous les chevaliers  de l'Ordre de Saint-Jean de Jérusalem étaient des religieux,

liés par les trois vœux monastiques de Pauvreté, de Chasteté et d'Obéissance.

Ils adoptèrent comme insigne la croix amalfitaine à huit pointes qui en plus de les lier à leurs origines symbolisait les béatitudes de la foi.

 

Dans ces conditions, une fille de « frère Louis »… me semble plus qu’improbable…

Il serait piquant de constater que le chevalier Louis n’avait guère respecté son vœu de chasteté, bien que l'on doit souligner qu'il est ici plus question de " célibat " que de " chasteté " au sens strict du terme, mais tout de même...

 

Baptême de Louys Niel 

 " Louys Niel, fils de  Joseph et de damoiselle Magdalaine d’Arcutia,  a esté baptisé ce 13 octobre 1665, le parrain M[essi]r[e]

Louys d’Arcutia Chevalier d’Esparron,

la marraine damoiselle Francon Minuty

par  Moy C Minuty C "     

Croix

Source AD 83

Les recherches prennent une tournure totalement

mais agréablement inattendue !

Croix

 Christine  Martinez-Augias  *

Merci de citer ce travail personnel dans vos sources & de ne pas reproduire,

tout ou partie, du texte et images sans autorisation.

Bonne visite 

©