Décembre 2013

 

Une information déterminante fait alors avancer l’investigation :

Aix-en-Provence, 1685 

 Mariage entre « Jean-Baptiste d’Arcussy du lieu de Ginasservis »

à l’âge de 28 ans et Madeleine Audibert fille de Louis et de Catherine Fassy.

Dans l’acte il est clairement indiqué que l’époux est le

« [...] fils naturel de feu noble Louys et de feue Honorade Rebufat... »

Source AD 13

« M (essi)r(e) Jean-Baptiste d’Arcussy du lieu de Ginasservy âgé d’environ vingt huit ans,

fils naturel de feu noble Louys et de feue Honnorade Rebufat ce jourdhuy quinzième… »

Sous l'ancien régime, lorsqu'un enfant est dit "naturel"

cela signifie que nous sommes en présence d'un enfant biologique,

non d'un enfant né hors mariage qui est la définition actuelle.

« Noble Louys » d’Arcussia ? 

Cela évoque quelque chose,

...Arcussia & Arcussy...

Voyons si nous pouvons découvrir une précision sur ce point important, en consultant les relevés mis en ligne par les associations généalogiques des Bouches du Rhône. Pourrait-on y dénicher un acte qui permettrait de corroborer cette hypothèse ?

 

Mais oui, il y a bien un contrat de mariage entre Jean-Baptiste d'Arcussia de Garnier et Madeleine Audibert signé en 1701 à Marseille...

 

         Ô ! « d'Arcussia de Garnier », en voilà une autre surprise !

 

De plus, l’acte est établi 16 ans après le mariage religieux, encore un mystère. Il est en effet bien rare d'être en présence d'un contrat de mariage signé après le mariage religieux : d'ordinaire le contrat précède l'union. Mais dans notre cas, le contrat est pourtant bien de 16 ans postérieur au mariage ! Décidément, alors que je pense résoudre un problème, d’autres questions surgissent !

Examinons ce document. Quelles sont les filiations des conjoints ? Assurons-nous que nous sommes en présence de

Jean-Baptiste fils de Louis et Honorade.

Dans le contrat de mariage le notaire note : « Sieur Jean-Baptiste d’Arcussia de Garnier… du lieu de Ginasservis… fils de feu Louis et de demoiselle Honorade Rebufat d’une part et demoiselle Madeleine Audibert fille de feu Louis et de Catherine Fassy… » ont passé contrat de mariage en 1701.

Les filiations des époux rapportées dans le contrat de mariage de 1701 nous fournissent la preuve que nous sommes en présence de Jean-Baptiste d’Arcussia, fils de "noble Louis" et d'Honorade Rebufat. 

Le patronyme "Arcussy", employé par le prêtre lors du mariage religieux à Aix, est une variante du patronyme "d'Arcussia". Pour quelle raison y a-t-il ajouté la mention « de Garnier » ? On peut avancer l'hypothèse selon laquelle Jean-Baptiste aurait accolé le nom d'une terre à celui de son père ...

Empruntons la piste de Ginasservis et cherchons à en savoir un peu plus sur ce fils .

Que nous apprendront les registres paroissiaux sur Jean-Baptiste ?

Serait-il né dans cette paroisse du Haut-Var à quelques kilomètres d’Esparron dans les années 1657 ?

Croix
Croix

 Christine  Martinez-Augias  *

Merci de citer ce travail personnel dans vos sources & de ne pas reproduire,

tout ou partie, du texte et images sans autorisation.

Bonne visite 

©