Le Procès Verbal de dépouilles dressé par Maître Jaubert est édifiant,

ce jour d’octobre 1667 sont vendues aux enchères quelques guenilles qui ont appartenu à " Noble Louis " ...

  Amusant inventaire à la Prévert

Somme recueillie par l’Ordre : 267 livres et 3 sous.

"Revenant tous les profits du susd[it] inquant

à la somme de deux cent soixante-sept livres

trois sous que nous Receveur avons

retiré et pour foi de ce nous sonne joyeuse

… trompette … 

 Claude Nallin , Le Commandeur de Rousset

Et moy d[i]t notaire Jaubert"

    Source AD 13

 

 

 Les « trompettes » étaient les officiers jurés qui accompagnaient

le juré-crieur ordinaire du roi et de la ville.

Il était fréquent qu’une même personne fasse office de crieur et trompette.

 

Claude Nallin intervient quelques années auparavant dans une vente:.

« L’an 1638 et le onze octobre, certifie je Pierre Lyon, trompette juré de la

maison commune de cette ville de Marseille, Claude Nallin et Honoré Fauchier,

aussi trompettes, nous être ensemblement acheminés par tous les

lieux et carrefours de cette ville, où étant, à voie de trompe et cri public,

avoir crié et donné à entendre à toutes personnes le contenu porté en la

présente déclaration, et me suis soussigné, Lyon, trompette. »

Extrait du greffe de l’amirauté de Marseille 

 

 Archives Départementales des Bouches-du-Rhône.

 

Le chevalier Louis dont il est question dans ce document était bien mal loti !

Il n’avait pas enfreint son vœu de pauvreté !

La lecture du texte est cocasse, émouvante même, mais elle ne nous renseigne pas sur la filiation du chevalier décédé…

Impossible cependant de dire avec assurance qu’il est le " Louis d' Arcussia " que nous recherchons. Il faudra avoir une autre idée, la prospection se poursuit...

Croix

Dessin original, Francis A.

 

Croix

 Christine  Martinez-Augias  *

Merci de citer ce travail personnel dans vos sources & de ne pas reproduire,

tout ou partie, du texte et images sans autorisation.

Bonne visite 

©