" Noble Louis ",

père des enfants

d'Honorade Rebufat,

serait-il Louis d’Arcussia,

fils de François et de Louise de Blancard ?

Est-ce celui-là même qui est cité à plusieurs reprise par les auteurs anciens et

qui a intégré l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem en 1630 ?

Louis père de Madeleine, d'Anne et de Jean-Baptiste d'Arcussia pourrait-il être Chevalier de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem ?

La question, à ce moment précis, reste entière.

Fouillons la piste du Chevalier et voyons si elle nous éclaire sur la réponse à apporter…

 

A la recherche du Chevalier d’Esparron : Louis d’Arcussia, Chevalier de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem... 

 

Son existence est confirmée, notamment, par trois livres :

 

* Histoire des Chevaliers Hospitaliers de St. Jean de Jérusalem appelés depuis les Chevaliers de Rhodes, et aujourd'hui les Chevaliers de Malte. Par M. l'abbé de Vertot

* La Provence artistique & pittoresque : Journal hebdomadaire illustré

* Annuaire du Conseil héraldique de France. Auteur : Conseil héraldique de France

Dans le troisième ouvrage, un certain Louis d’Arcussia participe à l’enquête sur la noblesse d’un chevalier, Jean Paul de Chènerilles, né en 1651, ce-dernier est reçu chevalier, l’âge de 10 ans, en 1661. Donc, en 1661, Louis d'Arcussia est toujours chevalier de l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Cela  pourrait expliquer l’absence de mention du nom du père sur les actes de baptême des enfants qu'il a eut avec d’Honorade Rebufat, en 1652 et en 1657. En raison de son vœu de chasteté ?

 

 

chevalier de Malte Louis d'Arcussia
Crazy Little Thing Called Love
00:00 / 02:49