- Une nouvelle "Petite" MARTINE -

Le contrat de mariage

nous parvient des archives départementales du Var.

Ce document daté du 9 septembre 1680 précise les modalités du futur mariage entre :

 Anne MARTINE & Isnard BOYTON.

Il est établi par Maître Blanc, notaire à Saint-Martin-de-Pallières, qui a également rédigé le testament

du chevalier Louis d’Arcussia en 1655,

le contrat de mariage des époux Nielly en 1662 ainsi que celui des époux Toupin en 1670.

Concernant le futur époux Isnard Boyton : il est originaire de Rians une petite communauté toute proche d’Esparron-de-Pallières. Il y est présenté comme étant le fils de Jehan et de Louise Sartre.

Mariage

« Au nom de Dieu soit il, amen. L’an mil six cent huitante et le neuvième jour du mois de septembre avant midi au

règne du très chrétien et victorieux prince par la grâce de Dieu, Louis de Bourbon quatorze de ce nom, roi de France

et de Navarre, comte de Provence, en très longue et heureuse prospérité soit, comme soit que à l’honneur et gloire de Dieu mariage soit été tracté, conclu et arrêté et s’accomplira Dieu aidant et entre honnête homme Isnard Boyton fils à feu Jehan et de Louise Sartre ses père et mère de Rians […] »

D’après le contrat de mariage, Isnard Boyton est assisté de "Laurent Laydet", son beau-frère :

AD 83

Le 4 septembre 1672 on trouve la naissance, à Rians, de Leydet Antoine, fils de Laurens et Madeleine Bouite ; celle-ci serait donc la sœur d’Isnard Boyton le futur époux d’Anne Martine.

AD 83

 

 

De plus, à Saint-Martin en 1688, les registres rapportent le mariage d'un autre neveu d’Isnard, Pierre Leydet, fils de Laurent et Magdalène Boite - du lieu de Rians - avec Gabrielle Icarde, fille de François et de feue Anne Blanque, résidant à Saint-Martin.

AD 83

 

Bien que l’acte ne le précise pas, en 1680, Isnard Boyton est veuf d’Antoinette Féraud décédée le 23 juillet 1680 à Rians.

Décès de Antoinette Féraude femme de Joseph (sic) Bouiton.

Le couple s’était marié le 11 juillet 1660 :

Ils eurent six enfants dont les existences sont consignées dans les registres de Rians ...

 

 Christine  Martinez-Augias  *

Merci de citer ce travail personnel dans vos sources & de ne pas reproduire,

tout ou partie, du texte et images sans autorisation.

Bonne visite 

©