Pour cela, Rians nous parait être une bonne destination.

Le notaire précise, dans le contrat de mariage, que les parents et amis du futur époux Isnard Boyton y ont leurs résidences. Et puis, Isnard y a vécu avec sa première épouse Antoinette, c’est à Rians que cette dernière a mis au monde six de leurs enfants.

Ce village est donc tout désigné pour y effectuer les recherches sur une éventuelle descendance Boyton X Martine d’autant plus qu’il est situé à quelques kilomètres d’Esparron - le lieu de résidence d’Honorade Rebufat et fief des d’Arcussia - et de Saint-Martin lieu où officie le notaire Maître Blanc …

  Carte de Cassini (Géoportail).

Rians & Esparron-de-Pallières

sous le soleil  provençal de Juillet. 

Les registres de Rians ont, effectivement, 

gardé la trace d’une descendance

d’Isnard Boyton.

On y lit, presque sans surprise, que la mère des enfants est nommée : « Anne d’Arcussia ». Exactement comme Madeleine, l’épouse d’André Toupin, Anne, dès la naissance de son premier enfant, délaisse le patronyme "Martin" au profit de celui de "d’Arcussia".

 

Le couple Boyton X (Martine) d’Arcussia a eu, au moins, cinq enfants entre 1683 et 1691 : deux garçons et trois filles. 

 

 Le 25 mai 1683, Rians :

naissance de Joseph BOUIT fils d’Isnard et Anne d’Arcussi             

 Le 28 mars 1700, Rians : décès de Joseph BOITON fils de feu Isnard et Anne d’Arcutia

Probablement s’agit-il du décès du petit "Joseph" né précédemment…

Le 9 avril 1685, Rians : naissance de Marguerite BOUIT fille d’Isnard et Anne d’Arcussi

Le 27 mars 1700, Rians : décès de Magdaleine BOUITONNE

âgée de 13 ans environ fille de feu Isnard et Anne d’Arcutia ; elle serait née vers 1686.

Le 5 août 1687, Rians : naissance de Barthelemi BOUITON fils d’Isnard et Anne Darcucy

Le 6 février 1688, Rians : décès de Barthelemi BOUITON âgé de 6 mois, fils d’Isnard et Anne d’Arcutia

Le 16 décembre 1691, Rians : naissance de Marie-Anne BOUITON fille d’Isnard ;

pour cette naissance il n’y a pas d’acte, seule la table des naissances nous est parvenue.

 Mais, nous avons  trouvé son acte de décès, en date du

25 septembre 1703 à Rians : décès de Marie-Anne BOITE âgée d’environ 12 ans fille de feu Isnard et Anne d’Arcutia

 

 

Comme pour Madeleine (Martine) d'Arcussia l’épouse d’André Toupin,  Anne l’épouse d’Isnard Boyton est nommée "Anne Martine" le jour de son contrat de mariage en 1680, elle devient "Anne d’Arcussia " en 1683 à la naissance de Joseph son premier enfant connu. Elle ne cessera jamais de porter le patronyme de "d’Arcussia".

A chaque naissance, à chaque deuil, l’épouse d’Isnard Boyton sera appelée "Anne d’Arcussia", certes avec quelques variantes patronymiques mais elles ne sont qu’accessoires au raisonnement. Cela est bien étrange, mais c’est un fait dont on ne peut nier l’existence...

 

Il semblerait  donc

qu’Anne Martine épouse Boyton

soit Anne d’Arcussia la fille du chevalier Louis d'Arcussia…

 

Une autre information troublante est portée à notre connaissance par le notaire. Comme pour sa sœur Madeleine (Martine) d’Arcussia, un personnage appartenant à la Maison d’Arcussia intervient dans le contrat de mariage, il s’agit ici du tout nouveau seigneur d’Esparron :

 

Pierre d’Arcussia...

 

...Tous les actes rapportés sur cette page proviennent du site : Archives Départementales du Var...

 Christine  Martinez-Augias  *

Merci de citer ce travail personnel dans vos sources & de ne pas reproduire,

tout ou partie, du texte et images sans autorisation.

Bonne visite 

©